EXPOSITION PHOTO : “Partir pour mieux revenir”.

octobre 6, 2019

Photographe dans la Manche, je réalise ma première exposition photo.

Plus d’un an après mon lancement en tant que photographe professionnel à Cherbourg, je décide de sauter le pas de l’exposition photo, au Fort du Cap Lévi, à Fermanville, dans la Manche.

Dans la carrière de photographe, passer le cap de l’exposition photo est, à mes yeux, quelque chose de pas si simple que ça puisse paraitre. Beaucoup de mes proches, mais aussi des personnes suivant au quotidien mon travail, sont venaient vers moi avec la question “Et alors, l’exposition photo, c’est quand ?”. Une question que j’évitais aussi rapidement qu’elle était posée, tant elle m’angoissait. C’est vrai que j’avais tendance à me mettre une certaine pression, dans le sens où l’on ne sait pas si ça va plaire, s’il y aura du monde, si ça va être une réussite ou un échec total, mais surtout, si mon travail allait plaire au point de faire venir du monde. Puis un jour, une belle opportunité s’est proposé, et j’ai commencé à y réfléchir sérieusement.

L’aube d’un nouveau cap dans ma carrière de photographe

Début 2019, Laetitia et David Gobert, gérants au Fort du Cap Lévi à Fermanville, dans le Cotentin, me contacte et me propose de réaliser une exposition au sein de cet établissement, perdu entre la terre sauvage du Val du Saire et la mer de la Manche. Mon amour pour le voyage, et ma fascination pour notre belle planète, m’ont toujours convaincu sur l’idée d’exposer un jour mon travail dans un cadre en cohérence avec mes aspirations, mon univers photo et ce que j’essaye de faire passer comme messages. Il me fallait alors un endroit avec cette sensation de bout de monde, de quiétude et en total harmonie avec la nature. Alors, le Fort du Cap Lévi m’a paru comme une évidence… Je réfléchis quelques instants très sérieusement au projet, et je décide, presque sur un coup de tête, de me lancer… En même temps, c’est plutôt mignon, n’est-ce pas ? 😍

“Partir pour mieux revenir” : une évidence.

Une fois le projet lancé, nous avons eu avec Laetitia et David de nombreuses discussions sur l’organisation de celle-ci. Eux comme pour moi, c’était quelque chose de nouveau et de totalement inédit pour nous. Nous n’avions jamais réaliser un tel événement par le passé. Il a donc fallu organiser ça sur le tas, avec nos compétences, connaissances et les quelques conseils de nos proches pour l’organiserde la meilleure des manières. Par contre, s’il y a bien eu une chose qui m’a paru comme une évidence, c’était son titre : “Partir pour mieux revenir“. Cette phrase, c’est mon carnet de route, ma philosophie de vie. Je ne vais pas le nier, je porte un amour très fort pour ma région. Je trouve que nous vivons sur un territoire magnifique, avec une incroyable richesse de paysages et un cadre de vie vraiment très bon. Cependant, il me parait essentiel, presque vital, de partir quelque temps dans l’année, pour prendre l’air, découvrir de nouvelles choses, paysages, personnes… Bref, il m’est impossible de vivre 365 jours de l’année ici, dans le Cotentin. Mon amour pour le voyage et la découverte du monde est beaucoup trop fort. Alors, j’ai souhaité monter une exposition photo mettant en avant mon amour pour ma Normandie, mais aussi pour le voyage, en y montrant mes différentes expéditions (New-York, Italie (Florence, Dolomites), Thailande, …). Le projet était donc désormais clair dans ma tête. J’avais son titre et je savais ce que je souhaitais montrer à travers celle-ci. Il a alors fallu officialiser la chose, avec une date annoncée sur les réseaux au 28 septembre à partir de 18h pour le vernissage, et la journée entière du 29, par le biais d’une affiche créée à l’occasion.

exposition photo photographe manche
Affiche de mon exposition photo

Pour attiser davantage la curiosité de tous, j’ai également réaliser une courte bande annonce :

Une vidéo parle parfois plus que 1000 mots.

Une exposition ambitieuse aux quatre coins du monde.

J’ai eu 80 cadres à préparer. 80 photos à faire imprimer, en trois dimensions différentes (24×30, 30×40 et 40×50), 80 cadres à acheter et 80 passe-partout (ou Marie-Louise pour certain.e.s) à acheter. J’avoue, je me suis moi-même dit que j’ai été (trop ?) ambitieux, pour une premier exposition, d’en faire autant ! Étant artisan et ayant la chance de vivre de mon métier, mais aussi soucieux de mon impact sur l’environnement, j’ai également tenu à monter cette exposition en jouant le plus possible sur le local. Les photos ont été donc imprimées ici, dans le Cotentin, près de Barfleur, mes cadres ont été fabriqués et réalisés en Bretagne, et mes passes-partout réalisés par une boutique spécialisée dans l’encadrement à Tourlaville. Je vous épargne le montant de cet investissement, mais je ne regrette en aucun cas cette décision. Je trouve important de faire vivre, quand c’est possible, nos artisans locaux. 

Voici un petit aperçu de ma table de montage. J’ai engagé ma mère et ma grand-mère pour m’aider à encadrer toutes ces photos, le nombre étant tout de même assez conséquent. Nous avons passés tout un après-midi à monter les cadres à 3, pour vous donner quand-même un ordre d’idée de l’ampleur de la tâche 🤯. 

Une expérience inoubliable et enrichissante.

L’exposition photo s’est donc déroulée le 28 et 29 septembre 2019, dans l’incroyable enceinte du Fort du Cap Lévi. Cette première édition de mon exposition “Partir pour mieux revenir” a été au-delà de mes espérances. Le vernissage, à 18h, a été une réussite au point où je n’ai pas eu le temps d’échanger avec tous les visiteurs. Nombreux de mes proches été bien évidemment présents, mais aussi beaucoup de personnes suivant mon travail depuis ses débuts. Ça a été pour moi un moment fort en émotions que de pouvoir échanger avec eux autour de mon travail, mais aussi d’avoir ces messages de vive-voix très encourageants à l’égard de mon métier et de ce que je fais au quotidien. Une telle expérience brise réellement la barrière des réseaux sociaux, qui peut être parfois très limitée et pas assez démonstratif de ce qu’ils pensent du travail réalisé 📸. 

La journée du dimanche a été tout aussi intense, avec de nombreux échanges avec les visiteurs, qui étaient parfois même des randonneurs de passage qui découvraient l’exposition sur l’instant. Après tout, c’est ça aussi, le voyage : la découverte de quelque chose sur notre chemin. Je garde un très bon souvenir de cette exposition et je vous avoue déjà penser à une deuxième édition. Pour cela, il va falloir repartir un peu découvrir le monde pour faire le plein de nouvelles images… 🌍 

Pour retrouver tout mon travail de photographe, n’hésitez pas à visiter mon portfolio ou à me suivre directement sur Instagram à cette adresse : www.instagram.com/aymeric.picot

    Laisser un commentaire

    1 × deux =